Letra

Letra À L'Infirmerie por Fernandel letra

Ver la letra À L'Infirmerie por Fernandel Escucha À L'Infirmerie gratis online. Las mejores canciones de Fernandel. Explorar canciones parecidas a À L'Infirmerie usando nuestro motor de búsqueda.

Publicidad

B - Hé, Cheval, tu dors ? C - Non, et twè ? B - Non, je dors pas. Larchiduc, tu dors ? L - Non, j' dors point B - Venez un peu ici avec la lampe électrique que je vous montre quelque chose C + L - Et qu'est-ce que c'est ? B - C'est un bouquin que m'a envoyé ma tante Hippolite. Regardez un peu : "Les cinq cent maladies de poche" C - "Les cinq cent maladies de poche" ? Pour quoi faire ? B - C'est formidable, c'est un bouquin pour te soigner toi-même quand tu es malade. Tu as toutes les maladies dessus. Alors, dès que tu te sens pas bien, tu regardes par lettre alphabétique ce que tu as et quand tu as trouvé ce que tu as, t'as qu'à faire c' qui est écrit sur le livre C - Hé, ça a l'air épatant, c' truc-là ! B - Un simple exemple, j'ouvre le bouquin au hasard et je lis "Emphysème" C - Tu sais ce que c'est, toi, l'emphysème ? L - Non, qu'est-c' que c'est ? B - "Emphysème traumatique" : c'est une tumeur blanche, lisse, élastique, non douloureuse, produite par l'introduction de l'air dans l' tissu cellulaire sous-cutané à la suite d'une blessure du larynx, de la trachée ou de la bouche C - Hé ben, en v'là un truc ! B - Alors, tu vois comme c'est commode. Dès que tu te sens une tumeur blanche, lisse, élastique, tu regardes le traitement et tu lis. "Traitement : Quelques ponctions à la lancette"

Publicidad

C - Oh ! C'est formidable ! B - Regarde un peu plus loin : "Enchondrome". Est-ce que tu as eu des enchondromes, toi ? C - Non... Enfin, pas encore, quoi ! B - Enchondrome, ça vient de chondros, cartilage, variété de tumeur arrondie cartilagineuse se produisant à l'intérieur des os C - C'est ça d' l'enchondrome ? B - Puisque je te le dis ! C - Mais alors, dis donc, Bacassol, si ça s' produit à l'intérieur des os, l' major peut pas voir si t'en as ou si t'en as pas B - Il n'y voit que dalle ! C - Alors, une supposition qu' j'aille demain matin à la visite et que j' lui dise "Monsieur l' major, j'ai des enchondromes dans les os" B - Hé ben, il te fera le traitement des enchondromes. Traitement : ablation C - Traitement... ablation ? T'aurais rien d'autre comme maladie à m' proposer ? B - Cinq cent que je te dis, cinq cent maladies au choix. Tiens, tu n'as qu'à ouvrir n'importe quelle page C - Et la maladie d'après, qu'est-c' que c'est ? B - Tiens, regarde l'image C - Oh, c'est rudement vilain !

Publicidad

B - Ah, mon vieux, si tu fais trop le difficile, tu as qu'à aller te coucher. Je vais pas inventer des maladies exprès pour toi L - Hé, celui-là ! On lui offre cinq cent maladies au choix et il est pas content C - Tiens, celle-là, qu'est-c' que c'est ? Ça a l'air gentil d'après l'image B - C'est de la trichoptilose C - Tri comment ? B - "Tricopetylose" que je te dis ou altération des poils C - Moi, j'ai... j'ai les poils altérés ? L - Allez, ça y est ! La lampe est éteinte ! B - Ça va, ça va, j' vous prête le bouquin pour demain matin et trouvez-vous une maladie pour la visite C - Allez, bonsoir les gars ! L - Bonsoir B - Bonsoir I - Les hommes pour la visite, entrez ! Comment ! Vous n'êtes que trois ? B - Oui, monsieur l'infirmier

Publicidad

I - Voyons, toi, comment t'appelles-tu ? B - Bacassol, monsieur l'infirmier I - Ben, dépêchons-nous un peu. Et toi, comment t'appelles-tu là-bas ? C - J' m'appelle Cheval B - Il a une fièvre de cheval. Hi hi hi ! I - Ho, c'est bon, c'est bon, pas d'esprit ici, n'est-ce pas ! I - Et toi, ton nom ? L - Larchiduc, monsieur l'infirmier I - Hé bien, l' major est en retard ce matin. Vous avez d' la chance de tomber sur moi L - Nous ne verrons pas monsieur l' major ? I - Vous l' verrez si je juge que c'est nécessaire. Toi, Bacassol, de quoi te plains-tu ? B - Hé bien, monsieur l'infirmier, j'ai une douleur thoracique pouvant reconnaître... I - Reconnaître quoi ? C - ... une cause variable B - Muscles, nerfs et squelette de la paroi, plèvre, poumon...

Publicidad

C - ... péricarde et cœur B - Péritoine et organes "abedominaux" pour être point de départ de ma douleur C - Entre parenthèses : Docteur Savi, médecin des hôpitaux B - Entre parenthèses ? Mais c'est pas la peine de le lui dire ! I - Mais enfin, après tout, où as-tu mal ? B - Douleurs thoraciques I - Bon, assieds-toi là. Le major va te voir dans un moment et j' te garantis qu'il va t' la faire passer d'un drôle de manière, ta douleur thoracique ! B - C'est bien, monsieur l'infirmier, je verrai le major tout à l'heure. Hé, Cheval, passe-moi le bouquin que je repasse la leçon avant que le major arrive I - Cheval ! Qu'est-c' que tu as, toi ? C - J'ai d' l'hallux valgus I - Qu'est-c' que c'est qu' cette histoire-là ? C - C'est-à-dire que j'ai une déviation du gros orteil en dehors. Figure neuf cent quatre-vingt-cinq ! I - Qu'est-ce que tu chantes !? C - Je m'excuse, monsieur l'infirmier, mais l'hallux valgus est une maladie très connue. Il arrive que le gros orteil se place au-dessous des orteils voisins et l'on donne à cette difformité le nom d'orteil en marteau. Si vous voulez que je m' déchausse pour vous montrer... B - Oh, vous allez voir, c'est exactement comme sur l'image. Il a son pouce de pied qui vient au-dessus de ses autres doigts

Publicidad

C - Et voyez vous-même comme c'est curieux B - Pas au-dessous, il dit : au-dessus ! C - Mais non, rappelle-toi l'image ! Au-dessous et pas au-dessus ! B - Au-dessus C - Oh bon, hé, ça va, moi j'y renonce. J'aime mieux m'en aller si vous croyez pas qu' j'ai d' l'hallux valgus I - Oui, oui, ça va, c'est bon, allez, rechausse-toi et fous-moi l' camp immédiatement ! Qu'est-c' que tu as, toi ? L - Oh, moi, m'sieur l'infirmier, c'est pas aux orteils que j'ai mal. J'ai de la mégalomanie ! I - Oui, j' vois c' que c'est. Le major verra ça L - Ben, alors, j' préfère n' pas l'attendre, moi, j' m'en vais. Au revoir, m'sieur l'infirmier ! I - Quant à toi, Bacassol, le major va venir. Tu lui répéteras ta p'tite histoire, hein B - Oui, je la lui répéterai, voilà ce que j'ai, vulgairement "Point de côté" I - Qu'est-c' que tu dis ? B - Je dis "Point de côté". C'est comme ça qu' c'est écrit dans mon livre I - Comment ? Tu as un livre de médecine ? B - Tenez, vous avez qu'à regarder vous-même : "Cinq cent maladies de poche"

Publicidad

I - Montre-moi ça B - Point de côté : douleur thoracique pouvant reconnaître une cause variable... I - Ah, bon, bon ! Je comprends. Je sais c' que c'est, j'en ai un depuis hier. Ils mettent comment ça s' soigne dans ton bouquin ? B - Oui. Traitement : repos complet et allongé, sinapisme, pointe de feu, aspirine, piramidon et caféine. I - Oui, c'est un truc où il faut s' coucher tout d' suite ! Hé bien, tu vas m' rendre un service. Je vais m' coucher et quand l' major arrivera, tu diras qu' je suis malade comme un chien avec un point d' côté B - Enfin, avec une douleur thoracique pouvant reconnaître une cause variable... I - Oui, si tu veux, si tu veux, tu lui diras c' que tu voudras et puis tu lui expliqueras que j' t'ai gardé pour m' remplacer. Tu as compris ? B - Mais oui, monsieur l'infirmier I - Alors, j' peux compter sur toi auprès du major ? B - Comptez sur moi, infirmier ! I - Mon Dieu, qu' c'est douloureux ! M - Repos ! Où est Mamère ? B - J' vous demande pardon, monsieur l' major, mais quelle mère ? M - Je vous demande où est Mamère ?

Publicidad

B - Je n' comprends pas, monsieur l' major M - C'est le nom de l'infirmier B - Ah ! L'infirmier ! Oui, j' l'ai vu. Il m'a même chargé d'une commission pour vous, oui. Il est malade, monsieur l' major. Il m'a chargé de le remplacer M - Qu'est-c' qu'il a ? B - Ben, il a une douleur thoracique d'origine hépatique vésiculaire et il est allé se coucher M - Mais dis donc, mon ami, tu sembles très bien t'y connaître en médecine B - Bah, on a fait des p'tites études, monsieur le major M - Et qu'est-c' qu'il fait pour se soigner ? B - C'est-à-dire, monsieur le major, que je me suis permis de lui prescrire des sinapismes, de l'aspirine et à l'occasion un peu de caféine M - Mais tu es épatant, ma parole ! C'est un infirmier comme toi qu'il me faudrait B - Oh, monsieur l' major, j'aime trop les chevaux M - Nous verrons ça. Et combien de malades à la visite ? B - Deux hommes seulement, monsieur l' major. Un nommé Cheval... M - Et qu'est-c' qu'il avait ? B - Eh bien, il faisait un peu d'hallux valgus

Publicidad

M - Un peu de quoi ? B - Un peu d'hallux valgus. Vous savez bien, une déformation de l'orteil M - Ah, parfaitement, parfaitement B - Oui, je lui ai prescrit deux jours de repos M - Deux jours seulement ? B - On pourrait peut-être lui en mettre quatre M - Excellente idée. Et l'autre malade ? B - Un nommé Larchiduc, monsieur l' major M - Qu'est-c' qu'il avait ? B - Rien de grave, je me suis permis de le renvoyer en lui disant de ne pas y revenir M - Très bien. Moi, mon ami, figurez-vous que je suis très embêté. B - Ah, ah ! M - Je m' demande si je ne commence pas une p'tite pneumonie B - Tiens, tiens, tiens, tiens, tiens. Oui, j'ai d' la courbature... M - ... des maux de tête, de l'insomnie B - Oh ! J'ai eu un frisson M - Un point de côté au niveau du mamelon B - Douleur thoracique M - Qu'est-c' que vous en pensez ? B - Monsieur le major, il ne faut pas hésiter une seconde. Il faut aller vous coucher et tout de suite ! M - Vous croyez ? B - Oh ! Ne perdez pas une seconde ! On n'a pas le droit de blaguer avec ces choses-là. Repos complet et immédiat ! M - Très bien, mon garçon ! Mais il faudra que je vous demande comme infirmier ! B - Allez, major, allez ! Comptez sur moi pour vous soigner ! (Hé, hé... il est parti ? Bon Dieu, je vais lui administrer une de ces purges qu'on ne le verra plus de trois jours ! Ha, ha, ha...! )

Ver el videoclip con la letra À L'Infirmerie por Fernandel gratis online en alta calidad.. Escucha À L'Infirmerie gratis online. Las mejores canciones de Fernandel. Explorar canciones parecidas a À L'Infirmerie usando nuestro motor de búsqueda.

Publicidad
Espera un momento mientras cargamos el video.
Publicidad

Nuevas letras